THE INTERNATIONAL BROTHERHOOD OF ELECTRICAL WORKERS
IBEW Badge
FIOE Logo and Badge

À PROPOS DE NOUS

En 1924, nos membres faisaient partie de la Brotherhood of Railroad Signalmen. Une différence importante quant à la valeur des ententes négociées et une divergence dans les objectifs poursuivis ont contribué en 1982, à jeter les bases de la création du Syndicat canadien des signaleurs et des employés des communications.

Le 6 mars 1990, nous nous sommes fusionnés avec la Fraternité internationale des ouvriers en électricité qui est devenue le Conseil No 11 des signaleurs et des employés des communications de la Fraternité Internationale des ouvriers en électricité.

Nous sommes un syndicat représentant plus de 1400 employés des signaux et des communications à travers le Canada. Nos membres travaillent sur les réseaux de signaux des chemins de fer en vue d’améliorer la sécurité et l’efficacité de leurs opérations. Nous représentons les hommes et les femmes qui installent et assurent l’entretien des signaux et des équipements sur la voie ferrée pour la plupart des compagnies nationales des chemins de fer. Les signaux et les aiguillages installés et entretenus par les employés des signaux et des communications permettent aux chemins de fer de transporter avec sécurité un grand nombre de trains de marchandises et de passagers à une plus grande vitesse. Les signaleurs et les employés des communications qui installent et entretiennent les systèmes d’avertissement utilisées aux traverses à nivaux des grandes voies de chemins de fer jouent un rôle important en assurant la sécurité des voyageurs.

Quelques employés des signaux et des communications travaillent sur la construction en installant ou en assurant la mise à jour des réseaux ou en exécutant les travaux majeurs de réparations. Après que les réseaux de signalisation sont installés, d’autres travailleurs des signaux et des communications assurent l’entretien et l’inspection des équipements. Plusieurs employés des signaux sont assignés à une section particulière de la voie ferrée et sont responsables pour conserver les signaux, les interrupteurs et les appareils de traverses à nivaux dans leurs sections, en s’assurant que ces opérations soient effectuées dans des conditions sécuritaires.

Les employés des signaux et des communications inspectent et entretiennent l’équipement selon un horaire régulier, en utilisant un équipement spécial de vérification pour contrôler les équipements mécaniques et les systèmes électriques et électroniques sophistiqués utilisés dans les réseaux modernes de signalisation. S’il se produit un problème dans le réseau de signalisation, les trains peuvent être ralentis et la sécurité dans les opérations peut être affectée.. Lorsque cette situation se produit, les employés des signaux et des communications sont appelés pour effectuer les réparations et restaurer la sécurité sur la voie ferrée. Les chemins de fer opèrent 24 heures par jour. Les employés des signaux et des communications sont appelés au travail à n’importe quelles heures du jour ou de la nuit, et dans toutes sortes conditions de température.

Les employés des signaux et des communications apprennent leur métier par leur expérience et en suivant des programmes de formation d’apprenti. Ils sont aussi formés en suivant la sévère règlementation fédérale qui gère les signaux et les opérations en électricité, en électronique et en mécanique des chemins de fer. Après leur apprentissage, les employés atteignent le statut de préposé à l’entretien. Plusieurs employés reçoivent également des formations en technologie des ordinateurs et des circuits électroniques incroyablement sophistiqués utilisés aujourd’hui dans les réseaux de signalisation.

Du coté des communications, nos techniciens qui font partie de groupes divers aident les préposés à l’entretien qui utilisent de tels équipements comme des détecteurs Hot Box, des systèmes d’avertissement des traverses à niveau, des équipements automatiques d’identificateurs, des tours de radio, de la fibre optique, des équipements de radio deux niveaux, des installations et plusieurs autres sortes d’équipements.

Nos techniciens sont scolarisés avec un haut degré d’aptitudes techniques à travers leur formation au travail et des formations enseignées à travers des programmes accrédités en électronique.

Nos techniciens, comme nos préposés à l’entretien sont requis d’être sur appel 24 heures et travaillent seuls dans la plupart des cas pour maintenir la sécurité électronique et des équipements critiques qui ne sont pas sécuritaires.

Le Conseil No 11 du réseau canadien des signaux et des communications est structuré comme plusieurs syndicats, avec des sections locales de membres qui travaillent pour des chemins de fer particuliers, ou, dans les cas des grandes compagnies de chemins de fer, dans une division particulière. Les sections locales élisent les dirigeants et les représentants, établissent leurs règles et se rencontrent régulièrement pour suivre les griefs, initier des nouveaux membres et discuter des affaires en cours.

Les sections locales élisent également leurs délégués pour les représenter dans les congrès du syndicat. Durant la session, les congrès représentent l’autorité suprême et déterminent la direction que le syndicat doit suivre. Les délégués établissent les politiques du syndicat, revoient les conditions générales du syndicat et déterminent les objectifs poursuivis dans les négociations. Les délégués élisent les présidents généraux qui dirigent les destinées du syndicat entre les congrès.

Brian Strong agit présentement comme président général senior et Ron A. Hewson comme président général. Les deux ont été élus à leurs postes au congrès de 2010.